23 septembre 2010

Même chose qu'hier, une fois le barbare refroidi

On pourrait dire que si De Wever est l'homme le plus intelligent de Flandre, ce n'est pas très flatteur pour ses compatriotes. Mais en fait, il n'est pas bête, juste hypocrite.

Il sait qu'il n'a d'autre choix que d'aller vers un compromis, ce qui lui est rigoureusement impossible. Alors, pour ne pas porter le chapeau de l'échec, sous un discours aux dehors respectables (mais distillé à un moment de vive tension), il essaie de pousser les partis du sud du pays à claquer la porte. Pour pouvoir dire, une nouvelle fois, "vous voyez, on ne peut pas négocier avec les francophones, il faut scinder le pays". Et reprendre le rôle de victime dans lequel il se plaît tant.