04 septembre 2010

La Belgique se réveille une nouvelle fois avec la gueule de bois

De Wever nous a refait le coup de la dernière fois.

A nouveau, la NVA sabote les négociations institutionnelles. Négocie, revient sur les accords passés, quitte la table en disant que les propositions sont "insuffisantes".

Les choses ont quelque peu changé, du moins dans les apparences : le CD&V se conduit en toutou fidèle au lieu d'être soi-disant devant.

Ce qui est sûr, c'est qu'ils ne pourront plus dire que c'est de la faute de Maingain, absent, ou de "Madame Non", étonnamment conciliante.

Bref, que le gros Bart prenne ses responsabilités. Qu'il devienne le nouveau (pre-)formateur. Ou qu'ouvertement, il enterre ce pays qu'il déteste tant. Sa stratégie du pourrissement, ses atermoiements, son hypocrisie, ça suffit.