13 février 2010

Droit ou devoir de vote ?

Les faits :
- les amendes prévues pour ceux qui ne se présentent pas au bureau de vote les matins d'élections ne sont pas perçues ;
- aux dernières élections, entre 7% et 9% des Flamands n'ont pas fait le déplacement.

De Croo Junior vient d'en tirer la conclusion suivante : le vote obligatoire est un machin historique hérité du XIXe siècle, et il serait temps de le supprimer afin de refléter la réalité des faits.

Sophisme !

Suivons le raisonnement jusqu'au bout si on applique cette méthode de façon systématique :
- supprimons les impôts si 7% des contribuables décident de ne plus les payer ;
- supprimons les limitations de vitesse si plus de 7% des conducteurs dépassent le 120 sur l'autoroute ;
- etc...

Si l'argument n'est pas suffisant, je rappelle à ce monsieur que le système belge est proportionnel. Si on veut réellement refléter la réalité des faits, que les gens qui ne se présenteront plus au bureau de vote soient représentés par des chaises vides dans les assemblées. Et que ces chaises représentent des abstentions dans tous les votes.
Bonne chance pour une réforme de l'état dans ces conditions...