25 juin 2009

Vols de nuit - C'est exaspèrant

Faisons le point...
  • Les nouveaux parlementaires régionaux viennent de s'installer à Namur.
  • Happart veut retourner dans sa ferme. Bon débarras. Mais il veut garder son poste à l'aéroport de Liège. Catastrophe. Comme c'est également à lui qu'on doit la mise hors circuit de la section anti-braconnage de la DNF, histoire de garantir une certaine impunité à ses copains les "chasseurs", je me demande si je pourrais braconner le gros porteur à coup de missiles Hawks sans trop de risque. Ah oui, flûte, j'ai pas ça dans mon jardin.
  • Je débloque. Oui, mais j'ai des excuses, j'ai pas dormi. Une compagnie privée sponsorisée par la région wallonne s'est arrangée pour me priver de sommeil toute la nuit.
  • Priver les gens de sommeil, c'est une forme de torture.
  • L'aéroport est sensé créer de l'activité économique et de l'emploi.
  • Aujourd'hui, ma productivité ne sera pas au top, et si ça se reproduit trop souvent, je perdrai peut-être bien mon emploi.
  • Dans les faits, l'aéroport a créé un chancre social autour de son domaine. Nuit à la santé de la population dans un rayon énorme. Pollue à n'en plus finir. A mon humble avis, l'aéroport ne rapporte rien à la collectivité, il coûte de l'argent (et probablement bien plus que de l'argent).
  • Il y a une proposition pour ramener l'activité militaire à Bierset.
  • Ma commune (Amay) ne fait pas partie de celles qui sont consultées (ni même informées).
  • Ben oui, l'étude d'incidence sonore bidon à laquelle nous avons eu droit nous dit qu'il n'y a pas de problème chez nous.
Donc, à ces nouveaux parlementaires (enfin, une bonne partie qui ne sont pas vraiment nouveaux), je me permets de dire : il est temps que ça change. Reconnaissez que les gouvernements précédents se sont plantés. Arrêtez de filer du pognon pour financer cette escroquerie.

Et pour conclure : je suis de mauvais poil. Mais c'est pas la peine de le dire, c'est évident, non ?