31 octobre 2006

Israël ouvre son gouvernement à un parti d'extrème-droite

Et confie les "affaires stratégiques" à un extrémiste qui préconise d'attaquer l'Iran et, évidemment, une "solution" musclée au "problème" palestinien (le processus subtil mis en place par Israël pour épurer les territoires ne suffit visiblement pas à ce monsieur).

On pensait bien qu'Israël devait être bien placé pour retenir les leçons de l'histoire.
On n'imaginait par contre pas que ça serait pour les réappliquer par la suite...