31 mai 2006

PS Carolo : quand on perd tous repères

Le bourgmestre de Charleroi (auquel le bureau fédéral du PS a confirmé sa confiance) attribue les problèmes rencontrés par son parti aux enquêtes que la justice a ouvertes.

C'est oublier un peu vite que ces enquêtes ne sont que la conséquence de comportements délictueux. Sans politicards véreux, il n'y aurait pas besoin d'enquêtes et tout ce ramdam n'aurait pas eu lieu.

Mais il semblerait que certains trouvent leurs magouilles normales.
Despiegeleer l'avait déjà démontré en disant qu'il ne comprenait pas ce qu'on lui reprochait, qu'on avait "toujours fait comme ça".