27 avril 2006

"Chez Laurette", le café du commerce ?

Questionnée par J.-P. Jacqmin ce matin sur la Première au sujet des centres fermés haïs jusqu'il y a peu et désormais plébiscités, Mme Onkelinx s'est un peu emmêlé les pinceaux. Elle a commencé par essayer de noyer le poisson en parlant de responsabilités du fédéral plutôt que des communautés. Ne comprenant probablement pas très bien elle-même où elle voulait aller avec ce genre de propos, elle a fini par conclure que ces questions étaient "trop compliquées pour les auditeurs".
On ne peut pas dire plus clairement qu'on nous prend pour des cons.